Croisière catamaran ‘one way’ aux Grenadines

Pour optimiser la durée de vos vacances et profiter pleinement d’un croisière catamaran dans l’archipel des Grenadines, une excellente solution est d’organiser une croisière ‘one way’. Entendez par là, faire l’aller en bateau jusqu’au point le plus sud de votre croisière, puis le retour en avion pour l’équipage pendant que le skipper remonte seul avec le bateau. Cela peut vous faire gagner jusqu’à trois jours sur la durée de vos vacances et vous ouvrir des escales inaccessibles si vous aviez du faire les navigations retour… mode d’emploi.

Au départ de la Martinique ou de Sainte Lucie

Une croisière catamaran aux Grenadines commence généralement en Martinique si vous arrivez de France métropolitaine, de Sainte Lucie si vous arrivez d’Angleterre, du Canada ou des États Unis. Ces deux îles sont généralement choisies comme bases de départ du fait de leur facilité d’accès depuis l’Europe ou l’Amérique du nord, ainsi que de part les facilités qu’elles proposent pour la préparation d’un croisière.
Liaisons aériennes, flottes de catamarans, pièces détachées, facilités d’approvisionnement… tout est là pour permettre de concocter une croisière catamaran réussie.

En route vers les Grenadines

Partant de là, il vous faudra une ou deux bonnes journées de navigation pour rejoindre Bequia, la première île des Grenadines. Ensuite, votre croisière continuera par des navigations plus courtes, généralement d’une ou deux heures entre les îles, afin de pouvoir passer de mouillages en mouillage et découvrir pleinement ce paradis tropical qu’est l’archipel des Grenadines.

Vous pourrez rester sur la partie nord des Grenadines, celle qui dépend administrativement de l’île de Saint Vincent. Une telle croisière nécessitera une bonne semaine minimum si vous faites l’aller retour, alors qu’il vous suffira de 5 jours si vous souhaitez rentrer en avion depuis l’île d’Union.

Plage Mayreau

De la même manière, si vous souhaitez prolonger votre croisière catamaran aux Grenadines vers la partie sud de l’archipel, celle qui dépend administrativement de Grenade, il vous en coûtera un minimum de onze jours, alors qu’un ‘one way’ est tout à fait réalisable en huit jours. C’est une option à ne pas négliger, car cette partie est tout aussi belle que la première, et beaucoup moins fréquentée par les bateaux de location et les bateaux de charter, et l’on y passe régulièrement des nuits seul au mouillage, dans des endroit d’une pure beauté.

Rejoindre la Martinique ou Sainte Lucie en avion.

Que vous partiez d’Union ou de Carriacou, le principe est le même: pas de ligne aérienne régulière. Il faut affréter un petit avion de tourisme, loué avec pilote, pour réaliser le vol retour entre les Grenadines et Sainte Lucie, ou la Martinique, selon le cas.

Mais quel bonheur et quel spectacle magnifique de survoler à basse altitude îles, plages, lagons et barrières de corail que recèle l’endroit. Un merveilleux spectacle pour terminer en beauté une croisière de rêve.